Tuto blog

6 billets

1 abonné

Billet

blog-post-featured-image

Comment télécharger des livres numériques (ebooks)

Voici comment alimenter sa bibliothèque de livres numériques !

Télécharger un livre sur le site des médiathèques

Un certain nombre de documents tombés dans le domaine public sont en libre accès notamment ceux de Feedbooks, Ebooksgratuits via le site des médiathèques et Gallica.
Ils sont téléchargeables directement (au format epub ou en pdf parfois au format mobi utilisé par les liseuses Kindle).
Le site de référence pour télécharger des ebooks : http://www.noslivres.net 
Ces livres sont directement copiables dans une liseuse (autre qu'une Kindle qui utilise un format propriètaire)
Ils peuvent être lus sur un ordinateur avec le logiciel libre et gratuit Calibre.
Sur une tablette avec les applis Aldiko ou Adobe Digital Edition.

Pour les livres récents, la procédure est plus délicate :

IMPORTANT : Avant tout, s’être créé un identifiant Adobe.
Pour cela aller sur le site d’Adobe : http://www.adobe.fr puis cliquer sur Se connecter puis sur Obtenir un ID Adobe (Créez un compte).
Et avoir installé le logiciel Adobe Digital Edition sur son ordinateur.
Tuto sur Adobe Digital Edition : https://www.decitre.fr/aide/ade
Sur une tablette ou un smartphone, avoir installé une application comme Aldiko (conseillé) ou Adobe Digital Edition.

Se connecter à son compte du site des médiathèques.
Et accéder aux livres numériques via l’icône livre des Ressources numériques et cliquer sur Tout voir.
Ou chercher via le module de recherche Ressources en ligne et la facette Livres numériques.


Ouvrir la notice du document choisi et cliquer sur Télécharger :

Il est aussi possible d’en lire gratuitement un extrait en ligne !

Une fenêtre s’ouvre :

Attention : cliquer sur Télécharger puis sur Ouvrir (et non pas sur Enregistrer).



Depuis peu, il vous sera aussi demandé votre application préférée et une réponse à une question secrète.
Le livre doit alors lancer le logiciel Adobe Digital Edition sur votre ordinateur ou télécharger le livre sur votre tablette dans l'application que vous aurez choisie.
Pour un ordinateur, faire alors glisser l’ebook vers votre liseuse (ou votre tablette) à partir du logiciel Adobe Digital Edition.
Le livre est lisible pendant 45 jours.
Vous pouvez emprunter 5 documents à la fois (10 pendant la période de confinement).
Il est possible de les « rendre » par l’intermédiaire du logiciel ADE (clic droit sur l'exemplaire) ou en appuyanr sur le livre avec l'application Aldiko. Attention, il n'est pas possible de rendre un livre via l'application Adobe Digital Edition.
Si votre application est compatible avec la norme DRM LCP, vous pouvez aussi rendre le livre via votre compte sur le site des médiathèques.

EN SAVOIR PLUS

INTRODUCTION

Il est possible de lire avec une tablette, une liseuse voire un smartphone. Ou tout simplement sur votre ordinateur avec le logiciel adéquat.

Les liseuses sont surtout faites pour lire des romans (leurs possibilités multimédias sont faibles) mais le confort de lecture, la légèreté et l’autonomie sont beaucoup plus confortables qu’une tablette. On peut lire au soleil mais pas dans le noir d’où la nouvelle mode des liseuses avec rétroéclairage très pratique et recommandée.

La tablette (plus chère et plus lourde : environ 600 à 700g pour 170g pour une liseuse) permet plus de choses (Web, jeux, multimédia, journaux, BD etc.) mais pour lire, si le confort de lecture est aussi très bon, la fatigue visuelle est plus réelle. Par contre, il y a la couleur (notamment pour la BD). On peut l’utiliser dans le noir mais pas au soleil. Et l’autonomie est bien moindre (environ 10h pour un mois ou deux pour les liseuses). De plus, elle est multitâche ce qui peut divertir de la lecture pure. Prévoir sa peau de chamois et le produit nettoyant pour les traces de doigts ou un stylet ! 

Les prix se démocratisent un peu mais ces appareils restent assez chers.

LISEUSES

Les mots e-book ou liseuse sont utilisés parfois à tort à travers.

Un livre numérique (…), aussi appelé par métonymie livre électronique, est un livre édité et diffusé en version numérique, disponible sous forme de fichier, qui peut être téléchargé et stocké pour être lu soit sur un écran1,2 tel que celui d'un ordinateur personnel, d'une liseuse ou d'une tablette tactile, soit sur une plage braille, soit sur un dispositif de lecture de livres audio. Il peut également être lu en ligne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_%C3%A9lectronique

Une liseuse est un appareil mobile conçu principalement pour lire des livres numériques.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Liseuse

« Encre électronique » monochrome Le papier électronique (également appelé encre électronique, ou « e-paper » en anglais), est une technique d'affichage sur support souple (papier, plastique), modifiable électroniquement, cherchant à imiter l'apparence d'une feuille imprimée et qui, comme le papier, ne nécessite pas d'énergie pour laisser un texte ou une image affiché. http://fr.wikipedia.org/wiki/Papier_%C3%A9lectronique#Encre_.C3.A9lectronique

Reproche pour les liseuses actuelles, elles ne sont qu’en noir et blanc. Mais elles permettent une lecture plus reposante qu’un écran. Et les liseuses nouvelle génération avec rétroéclairage permettent de lire dans le noir !
PocketBook a sorti la première liseuse couleurs mais les grandes enseignes FNAC et Amazon restent toujours sur le noir et blanc.

Les librairies électroniques sont associées à un logiciel spécifique souvent Adobe Digital Editions (notamment pour les bibliothèques), Kobo (FNAC), Kindle (Amazon)… Le logiciel Adobe® Digital Editions offre un moyen agréable de lire et de gérer des livres électroniques et autres publications numériques. http://www.adobe.com/fr/products/digitaleditions/ Les liseuses peuvent se connecter sur le Net pour acheter des livres sur une librairie spécifique (connexion WiFi nécessaire). Certaines comme Bookeen offrent le choix de votre librairie. Sinon, on passera par son ordi. La navigation sur Internet quand elle est possible sur une liseuse, est assez laborieuse.

DRM
La gestion des droits numériques ou GDN en anglais : Digital Rights Management - DRM a pour objectif de contrôler l'utilisation qui est faite des œuvres numériques, par des mesures techniques de protection. Ces dispositifs peuvent s'appliquer à tous types de supports numériques physiques (disques, DVD, Blu-ray, logiciels…) ou de transmission (télédiffusion, services Internet…) grâce à un système d'accès conditionnel.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gestion_des_droits_num%C3%A9riques

Les livres numériques sont gratuits ou payants. Un système DRM protège les payants, le fichier est codé. On ne peut donc les lire que sur son ordi, sa liseuse ou sa tablette en les « déclarant » sur le site adéquat (Adobe pour l’Adobe Digital Editions).
Six supports possibles pour Adobe.
Cette contrainte ne vous permet pas de prêter votre livre (à moins de déclarer aussi l’ordi ou la liseuse de votre ami).
Les prix ne sont pas beaucoup moins chers que ceux d’un livre papier (et sont plus chers qu’un livre de poche). Ils peuvent varier d’un site à l’autre… En moyenne, le livre papier est à 20€, le livre e-book à 15€ et le livre de poche à10€.

Adobe Digital Editions est téléchargeable (gratuitement) ici : http://www.adobe.com/solutions/ebook/digital-editions/download.html

IMPORTANT : Il vous faudra de plus avoir un identifiant Adobe pour « déclarer » votre liseuse ou votre tablette et utiliser Adobe Digital Edition. Pour cela aller sur le site d’Adobe : http://www.adobe.fr puis cliquer sur Se connecter puis sur Obtenir un ID Adobe.

A noter que cette contrainte DRM est très critiquée pour sa lourdeur et quelques éditeurs ne les utilisent pas ce qui ne nuit en rien aux ventes (au contraire !). Qui plus est, le prêt en bibliothèque pense à se tourner pour la solution du watermark autrement dit le « tatouage numérique » moins contraignant et tout aussi dissuasif.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tatouage_num%C3%A9rique

Formats

Les formats utilisés sont .epub et le classique .pdf (sauf pour la liseuse Kindle d’Amazon qui utilise un format propriétaire .azw). Le format .mobi est utilisé pour les mobiles et lisible par les Kindle. EPUB (acronyme de « electronic publication » ou « publication électronique », parfois noté ePub, EPub ou epub) est un format ouvert standardisé pour les livres électroniques. Proposé par l'International Digital Publishing Forum (IDPF), ses fichiers ont l'extension .epub.
http://fr.wikipedia.org/wiki/EPUB_(format)

L’intérêt de l’epub, est qu’il permet de changer la taille des caractères et les marges (voire les polices). Attention, le pdf est difficilement lisible sur une liseuse car il est « zoomable » mais pas toujours redimensionnable. Pas de problème en revanche sur des tablettes 10 pouces.

Note technique : un fichier .epub n’est qu’un fichier zip avec des pages en HTML !
Truc et astuce technique : remplacer l’extension epub par zip et décompresser les pages ! Cela permet de corriger éventuellement une faute !

Bibliothèques numériques
http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Biblioth%C3%A8que_num%C3%A9rique
Google Play ex-Google Books (en epub ou en pdf) gratuit pour certains documents
Gallica (en pdf) gratuit. Quelques epub ont été mis à disposition récemment.
Projet Gutenberg
Bibliothèque Electronique du Québec
Bibliothèque Numérique Romande Ebooksgratuits
Retenir surtout le site www.noslivres.net qui regroupe les grandes librairies électroniques ci-dessus (sauf Google Books).
Les bibliothèques commencent à prêter des livres électroniques (Montpellier, Grenoble, Levallois, Viroflay, Les Portes de l’Essonne etc.)

Conversion
Le logiciel Calibre permet de convertir des pdf en epub (et vice versa) avec un résultat très variable. Des epub en mobi (ou azw) pour lire sur Kindle. Des fichiers odt d’Open Office en epub si vous êtes écrivain !! (Mais pas les fichiers Word).
Depuis peu ; Calibre permet même de corriger ses ebooks au format epub !!
Calibre facilite la gestion de votre bibliothèque de livres électroniques. Ce programme intuitif et complet vous permet de visionner vos ebooks, de les trier selon différents critères, de les convertir (individuellement ou par lot), d'éditer leurs méta-données et de récupérer des informations à partir d'Internet. De plus, Calibre propose un module complet pour la synchronisation de votre bibliothèque avec certains lecteurs d’ebooks (Sony PRS, Cybook Gen de Booken, Kindle d’Amazon, iPhone, etc). http://www.01net.com/telecharger/windows/Bureautique/gestion_k7_dvd_cd_vin/fiches/48691.html

Mise en ligne
A partir d’une bibliothèque gérée par Calibre, le logiciel CalibreOPDS permet de mettre en ligne votre bibliothèque virtuelle et de la partager (il est conseillé de n’y mettre que des livres légaux).

Achat

Achat d’une liseuse : De 59 € à 200 €. Amazon brade parfois ses liseuses d’occasion à 29€ ou fait des promos à Noël ! Kindle pour Amazon : 59€, 129€ (Kindle touch), 189€ (pour le modèle 3G gratuite). Prix indicatifs. Comptez 15€ pour le chargeur en sus Formats pris en charge Kindle (AZW), TXT, PDF, Audible (Audible Enhanced (AA, AAX)), MP3, MOBI non protégé, PRC natif ; HTML, DOC, DOCX, JPEG, GIF, PNG, BMP converti.

http://www.amazon.fr/Kindle-%C3%A9cran-tactile-antireflet-Wi-Fi/dp/B00KDRU028/ref=dp_ob_title_def

Kobo pour la FNAC : 79€, 99€ tactile, 129€ tactile avec rétroéclairage, 179€ la Kobo Aura HD. Prix indicatifs. Formats textes : EPub, PDF, MOBI, TXT, HTML et RTF ; formats images : JPEG, GIF, PNG, BMP et TIFF ; formats Bandes Dessinées : CBZ et CBR http://www4.fnac.com/Guides/High-tech/kobo/default.aspx#bl=HGACMEA1

Bookeen : http://www.bookeen.com/fr/ (distribué actuellement en Relais H). Nolim (version Bookeen lite) pour la marque Carrefour : de 69€ à 99€ la version rétroéclairée. Prix indicatifs.

Sony a abandonné le marché des liseuses et renvoie ses lecteurs sur la FNAC.

Les livres numériques ont des avantages et des inconvénients. Les livres achetés ne peuvent pas se prêter et les mises en page sont parfois défaillantes (voire pleines d’erreurs typographiques) notamment dans les renvois de pages y compris dans les ebooks vendus dans le commerce. Mais on peut stocker beaucoup de fichiers dans une liseuse, c’est très pratique pour lire en voyage. On peut trouver sur internet des livres rares et gratuits que l’on ne trouvera pas en librairie ou en bibliothèque.

Gros avantages sur les livres, c’est l’agrandissement possible des caractères !
La plupart des liseuses actuelles sont munis d’un dictionnaire interne.
Tout comme les livres papier, il est possible de mettre des signets pour retrouver des pages.
Désavantage : il est difficile de feuilleter les pages.

Certaines liseuses sont à bouton, d’autres tactiles et même d’autres sont mixtes. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les boutons sont tout aussi agréables que le tactile. Certains lecteurs préfèrent même ceux-ci ! Les dernières liseuses sont toutes tactiles.

Temps de charge d’environ 4h via USB sur un ordi. C’est assez long… Le chargeur via une prise électrique est souvent en sus (environ 15€) et met un peu moins de temps. C’est un chargeur classique comme ceux des smartphones et votre chargeur d’Iphone peut très bien faire l’affaire.

Le rétroéclairage est devenu incontournable.

Les liseuses se connectent en USB sur un ordinateur. Vous copiez/collez vos fichiers sur la liseuse puis elle se « synchronise » pour reconnaître les nouveaux livres installés quand vous avez effectué la déconnexion.
Attention : bien déconnecter sa liseuse après avoir insérer des fichiers. Pour les livres achetés ou empruntés, il vous faudra passer par Adobe Digital Editions et faire glisser les fichiers vers l’icône de votre liseuse.

TABLETTES NUMERIQUES

Deux sites de référence : http://www.tablette-tactile.net/ http://www.ilovetablette.com/

Une tablette pour quoi faire : http://www.01net.com/editorial/536399/une-tablette-tactile-pour-quoi-faire/ Jouer, surfer, consulter mail et réseaux sociaux, lire (livre, BD, journaux etc.)…

Une tablette tactile, plus souvent simplement appelée tablette, est également connue sous le nom d'ardoise électronique, ardoise tactile, d'ordinateur tablette, tablette numérique, tablet PC, ou tablette PC. C’est un petit ordinateur en forme de tablette dépourvue de clavier et de souris, dans lequel les données sont entrées directement à l'écran à l'aide d'un stylet ou en utilisant les doigts ou la main. http://fr.wikipedia.org/wiki/Tablette_tactile

Une tablette ressemble beaucoup à un gros smartphone. D’ailleurs une tablette comme la Samsung Galaxy Tab 7" fait aussi téléphone mais les tablettes téléphone sont rares. Le coté tactile apporte une sensation de plaisir kinesthésique évident (d’où son côté doudou pour adultes).

Un nouveau marché fait concurrence aux liseuses avec des « mini-tablettes » comme l’iPad mini.

3g (maintenant 4g) et/ou WiFi La troisième génération (3G) désigne une génération de normes de téléphonie mobile. (…) Les premières applications grand public de la 3G sont l'accès à Internet, le visionnage de vidéos voire d'émissions de télévision et la visiophonie. http://fr.wikipedia.org/wiki/3G https://fr.wikipedia.org/wiki/4G

Peu de tablettes ont une prise USB classique (comme l’Acer Iconia Tab ou l’ASUS Transformer) mais une prise dite propriétaire avec le cordon adéquat permet la connexion avec son ordinateur. Il existe en sus des adaptateurs.

Housse de protection nécessaire.

Les tablettes sont bien sûr munies d’un clavier virtuel mais on peut y brancher un véritable clavier. La mode est d’ailleurs à la tablette qui se transforme en NetBook comme l’EEE Pad Transformer d’Asus. :

Un clavier Apple en sus pour l’iPad http://store.apple.com/fr/product/H6353ZM/A/station-de-travail-incase-origami?fnode=3e Mais un simple clavier suffit pour l’Acer Iconia Tab.

Le marché aux applications : AppleStore pour l’iPad Google Play (ex Androïd Market) pour la plupart des autres tablettes Windows Store (Windows 8)

Les applications sont gratuites ou payantes. Un compte spécifique est utilisé par les tablettes (compte Gmail sur Androïd, iTunes pour l’iPad).

Les tablettes se rechargent généralement sur le secteur à partir d’un adaptateur USB / prise électrique. Plus de 10 heures d’autonomie pour l’iPad ou la Samsung Galaxy Tab moins pour les autres (selon l’usage : Web, WiFi, vidéo etc.).

Le poids varie de 600 grammes pour l’Ipad2 et la Samsung Galaxy Tab à 700 grammes et plus.

Capacité de stockage selon le prix : 16 Go, 32 Go voire 64 Go. Avec possibilité de rajouter une carte micro-SD de plusieurs Go. Prévoir large surtout pour l’iPad qui ne permet pas d’ajouter des cartes SD (32 Go au moins).

Quelle tablette choisir ? Le choix évolue sans cesse et il est préférable de consulter une revue informatique récente comme 01.net.

Les applis pour lire un livre numérique : iBooks pour l’iPad, l’application native mais aussi Blue Fire, Reader Lite, Marvin etc. http://www.iphon.fr/post/Dossier-applis-lecture-iPhone-iPad-ebooks-BD-magazines-numeriques http://www.cnetfrance.fr/news/marvin-la-nouvelle-application-ebooks-incontournable-sur-ipad-39787022.htm https://itunes.apple.com/fr/app/bluefire-reader/id394275498?mt=8

Cool Reader, Adobe Reader, UB Reader, Moon+ Reader, Aldiko Ebook pour Androïd par exemple. UB Reader est plutôt bien. L’appli reconnait automatiquement les livres enregistrés sur la tablette. https://play.google.com/store/apps/details?id=com.mobisystems.ubreader_west&hl=fr_FR

Kobo, le lecteur de la FNAC. Google Play Livres pour le Google Play Youboox, lecture en streaming (abonnement de 10€ par mois) http://www.youboox.fr/ Decitre : https://play.google.com/store/apps/details?id=fr.tea.ebookreader.decitre&hl=fr

Si les applis sont généralement gratuites, les livres ne le sont évidemment pas. Et attention : un livre dit gratuit n’est souvent qu’un extrait de livre… Un lecteur peut être tributaire d’une librairie spécifique. Certaines versions gratuites (dites lite ou free) peuvent être limitées.

Certains readers détectent automatiquement les nouveaux livres téléchargés ou copiés sur la tablette. Mais il faut aller chercher les fichiers dans leur dossier avec d’autres.

LECTURES NUMERIQUES

Livre

• S’achète en librairie numérique comme Amazon, Google Play, Apple Store ou la FNAC. Voire sur les sites d’éditeurs bien sûr. Il y a aussi des sites d’auteurs comme http://www.inlibroveritas.net/

• Se trouve parfois gratuitement sur Google Livres ou Gallica.
Certains sites proposent des livres libres de droits tout à fait légalement.
iBiblio est une appli de l’Apple Store proposant une bibliothèque de livres classiques tombés dans le domaine public choisis par Jean d’Ormesson. https://itunes.apple.com/us/app/ibibliotheque/id433848089?mt=8
Le site de référence est www.noslivres.net qui regroupe toutes les bibliothèques sauf Google proposant des livres tombés dans le domaine public.

• Se prête via une bibliothèque par une plateforme comme Numilog ou Prêt Numérique en Bibliothèque. Exemple à Grenoble : http://www.bm-grenoble.fr/601-bibliotheque-numerique.htm Le mode d’emploi des bibliothèques d’Aulnay sous Bois : http://reseaudesbibliotheques.aulnay-sous-bois.com/medias/medias.aspx?INSTANCE=exploitation&PORTAL_ID=portal_model_instance__pnb_-_livres_numeriques.xml# Et celui de Levallois : http://mediatheque.ville-levallois.fr/Default/Default/guide-de-demarrage.aspx

Depuis peu, le réseau des Médiathèques A Vos Portes proposent des livres numériques : http://mediatheques.portesessonne.fr/Default/lecture-numerique.aspx
Le prêt est de trente jours. Avec le logiciel ADE, vous pouvez « rendre » votre livre avant !!

Les sites ou les « torrents » proposant des livres ou des revues récents en téléchargement gratuit sont tous illégaux même si certains sites se réfugient sous le fait qu’ils n’hébergent pas les livres ou en ont acheté un exemplaire papier.
Les éditeurs ont sommé Google et les moteurs de recherche de supprimer les résultats de sites illicites. Certains blogs ont été supprimés. Les hébergeurs sont sommés de supprimer les contenus illicites. Des lettres Hadopi sont envoyées.
Si la Team Alexandriz a dû fermer boutique, des torrents comme T411 sont toujours très actifs.
A noter que les « pirates » qui sont parfois des corsaires passionnés sont capables de scanner un livre et d’en faire un epub notamment les livres de Beigbeder ou de Milan Kundera qui n’existent pas en version numérique sur le souhait des auteurs, existent sur le Net !

Plein de liens intéressants pour les livres classiques légaux : http://mediathequideale.canalblog.com/archives/2012/02/01/23411454.html

La législation est variable d’un pays à l’autre… Un livre légalement téléchargeable au Canada ou aux Etats-Unis peut être illégal en France. http://fr.wikipedia.org/wiki/Droit_d'auteur
En France, une œuvre tombe dans le domaine public 70 ans après la mort de l’artiste. 30 ans s’y rajoutent s’il est mort pour la France. Alors qu’au Canada, ce n’est que 50 !!??
http://fr.wikipedia.org/wiki/Domaine_public_en_droit_de_la_propri%C3%A9t%C3%A9_intellectuelle_fran%C3%A7ais

Le « livre » est téléchargeable directement sur sa tablette ou sa liseuse en connexion WiFi sur la librairie associée : FNAC pour Kobo (et plus récemment Sony), Amazon pour Kindle, Carrefour pour Nolim, Bookeen Store pour Bookeen ou sur la librairie de son choix via un ordinateur (sauf Amazon). Il peut aussi être acheté via son ordinateur par l’intermédiaire du logiciel Adobe Digital Edition (compte Adobe nécessaire) pour être transféré sur la liseuse ou la tablette ensuite. Il faudra « déclarer » alors la tablette pour décoder les DRM.

Les « livres » numériques se présentent matériellement sous la forme d’un fichier (epub, pdf etc.) mais ils peuvent aussi apparaître dans votre bibliothèque virtuelle sans que le fichier soit détectable. Un livre acheté par exemple dans Google Play est dans le cloud ; on peut commencer à le lire avec son compte Google sur sa tablette, le continuer sur son ordi et le finir sur son smartphone.

Youboox propose même des lectures « en streaming » pour un forfait de 9€99 par mois : http://www.youboox.fr/ . Attention, vous payez le droit de lire mais pas le livre… Et le catalogue est encore restreint, les éditeurs étant assez frileux pour utiliser cette possibilité.

Amazon propose une bibliothèque gratuite pour lire un livre par mois sans limitation de durée : Bibliothèque de prêt Kindle : les membres d'Amazon Premium qui possèdent un Kindle peuvent emprunter gratuitement un livre par mois, sans date limite de retour (un emprunt à la fois), en choisissant parmi plus de 400 000 livres (dont 10 000 livres en français), parmi lesquels de nombreux best-sellers actuels ou anciens ainsi que les sept tomes de Harry Potter. Amazon va plus loin avec Kindle Illimited qui permet de lire en illimité pour 10€ par mois… sauf que ce ne sont que des livres auto-édités.

En bibliothèque, la mode est à la « bibliobox » : un ordi bourré de fichiers à télécharger… légaux bien sûr : http://www.actualitte.com/bibliotheques/bibliobox-la-boite-pour-telecharger-des-fichiers-en-bibliotheque-47906.htm http://mediatheque.montpellier-agglo.com/EXPLOITATION/DEFAULT/bibliobox.aspx http://espacenumeriqueaulnay.blogspot.fr/2014/04/retour-sur-le-bibliobox-camp-pro.html

BD
Même principe que le livre en epub illustré, en streaming, en pdf…
Attention : les liseuses sont en noir et blanc pour l’instant et leur format 7 pouces est petit pour une BD classique. D’où la Bookeen 8 pouces présentée au dernier salon du Livre 2014.
Attention : le format epub illustré de la FNAC n’est lisible que sur tablette.
Il existe des formats .cbz ou .cbr lisibles avec les logiciels ou applis adaptés. En fait, un fichier .cbz n’est qu’un fichier .zip avec les planches scannées et un fichier .cbr est un fichier .rar idem.

BD et livre multimédia
Il existe aussi des BD ou des livres adaptés aux applis avec contenu multimédia, interactif etc. Certaines applis comme Lil’Red sont à la frontière entre dessin animé, BD, livre, appli… L'appli Moris Lessmore est associé au livre.

Réalité augmentée
Exemple : Un livre sur Paris en réalité augmentée : http://paris.3ds.com/fr-realite-augmentee.html
Pour l’acheter : http://editions.flammarion.com/Albums_Detail.cfm?ID=43009&levelCode=home
Disponible à la médiathèque Simone de Beauvoir

Des livres en réalité augmentée chez Nathan : http://www.dokeo-comprendrecommentcamarche.com/
Disponibles à la médiathèque Simone de Beauvoir

Conclusion

Tout est possible pour « lire ».

Se rappeler que les liseuses et les tablettes sont des outils technologiques qui se rechargent et peuvent bugger ou tomber en panne.

Et qu’il n’est pas toujours facile de sauvegarder sa bibliothèque numérique achetée.
Les fichiers avec DRM sont codés et donc illisible en l’état.
Google Play ou Amazon peuvent décider sans crier gare de vous supprimer vos livres.
Votre vieille liseuse ne pourra peut-être pas lire les epub avec de nouveaux DRM.

Lien intéressant : Prêter des livres numériques en bibliothèque menace la librairie : La semaine passée, plusieurs acteurs européens du livre étaient réunis pour évoquer un grand enjeu : le prêt de livres numériques dans les bibliothèques. Plusieurs pays étaient présents pour présenter la solution nationale qui a été adoptée, et quelques données chiffrées sur ce nouveau marché. Selon les documents dont ActuaLitté a pu prendre connaissance, il semble que le territoire français soit très clairement orienté vers deux solutions : Numilog et PNB, Prêt Numérique en Bibliothèque. http://www.actualitte.com/bibliotheques/preter-des-livres-numeriques-en-bibliotheque-menace-la-librairie-50283.htm

Exemples coups de cœur de livre « trouvés sur le net » :

Le Journal de Delacroix sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k480222s.r=journal+delacroix.langFR

Un roman de… Félix Vallotton sur la BNR : http://www.ebooks-bnr.com/vallotton-felix-la-vie-meurtriere/

Almanach : cahier de vers d’Emile VERHAEREN ; ornementé par Théo VAN RYSSELBERGHE sur Archives et Musée de la Littérature (belge) : http://www.aml-cfwb.be/catalogues/general/titres/136133

Carnets de dessin d’Edgar Degas sur Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8438702m/f1.planchecontact.r=carnet%20degas.langFR.swf

Alcools d’Apollinaire sur Ebooksgratuits : http://www.ebooksgratuits.com/ebooks.php http://www.ebooksgratuits.com/newsendbook.php?id=17&format=pdf

Le péril bleu de Maurice Renard : https://mediatheques.grandorlyseinebievre.fr/Default/doc/FEEDBOOKS/d2526d667b68224ff605d03819483ca7/le-peril-bleu 

Un article très intéressant dans 01Net d’Octobre 2014. Nos bons plans pour bouquiner moins cher.
Et un tutoriel pour utiliser Calibre dans le Hors-série d’octobre/novembre 2014.
Ces deux articles sont disponibles sur Cafeyn.

Écrit par Daniel Gressy

Description du blog

Blog des médiathèques du Grand-Orly Seine Bièvre sur la Bibliothèque Numérique.

A propos

Médiathèques du Grand-Orly Seine Bièvre.